Histoire

Avant le 20ème siècle :

Lituanie:

Lors de l’instauration du Royaume de la Lituanie au 13ème siècle et du couronnement de Gédiminas, le territoire était habité par de nombreuses tribus païennes.

Sous le règne de Gédiminas, ces peuples se sont unis afin de lutter contre les invasions catholiques germaniques qui ont conquis l’Estonie et la Lettonie.

Durant près de deux siècles, ce Royaume, après avoir notamment combattu les mongols,  s’est étendu jusqu’à la Ruthénie, pour former le Grand-Duché de Lituanie, qui s’étendait à son firmament au début du 15ème siècle jusqu’à la mer noire et englobait la Biélorussie et une grande partie de l’Ukraine contemporaine.

Au 15ème siècle, la Lituanie est devenue le plus grand état en Europe en fusionnant avec la Pologne, pour former l’Union Polono-Lituanienne.

En 1795, la Lituanie après avoir peu à peu  perdu son autonomie et son influence au sein de l’alliance, a été rayée de la carte politique au profit d’un nouveau découpage des territoires de la Pologne.

Lettonie :

En raison de sa situation géographique stratégique, le territoire letton a toujours été envahi par les grandes puissances voisines (allemands, russes, suédois, polonais).

Avant le 13ème siècle, la Lettonie est  souvent visitée par les commerçants de l’Europe occidentale qui se mettent sur les trajets commerciaux en parcourant la plus longue rivière de Lettonie, la Daugava, jusqu’en Russie. À la toute fin du 12ème siècle, les croisés allemands viennent christianiser les quelques tribus païennes qui peuplent le territoire.

La Lettonie tout comme sa voisine du nord,  reste sous domination germanique pendant près de trois siècles. Les minorités germaniques possèdent toutes les terres et constituent les élites, alors que les baltes, (il en est de même pour les finno-ougrien en Estonie), sont asservis.

Au 16ème siècle, le pays est partagé entre la Pologne et la Suède, mais à la fin du 18ème siècle l’ensemble de la Lettonie  est absorbée par l’empire Russe.

Estonie :

L’histoire de l’Estonie commence avec l’arrivée du peuple finno-ougrien environ 4000 ans avant JC, et dont sont issus la grande majorité des estoniens.

Tout comme son voisin du sud, l’Estonie en raison de sa position géographique stratégique a été pendant des siècles un champ de bataille où le Danemark, l’Allemagne, la Russie, la Suède et la Pologne ont combattus pour contrôler cette passerelle entre l’Orient et l’Occident. Son histoire est très similaire à celle de la Lettonie

Conquis par les croisés allemands et danois au début du 13ème siècle, l’Estonie est devenue partie de l’empire suédois du 16ème siècle jusqu’au début du 18ème , où elle a été cédée à l’Empire russe à la suite de la Grande Guerre du Nord.

Comme en Lettonie, les élites et propriétaires terriens d’origines germaniques ont longtemps réduit le peuple finno-ougrien au servage.

Au 20ème siècle :

Sous l’emprise de la Russie pendant deux siècles, les trois pays Baltes deviennent indépendants en 1918, suite à la Révolution russe de 1917. Après une période trouble de combat, ils sont reconnus par la Russie soviétique et l’Allemagne en 1920.

En 1940, l’armée soviétique envahit les territoires qui seront par la suite occupés par les nazis durant près de trois ans avant d’être « illégalement » annexés par l’union soviétique en vertu du Pacte Molotov-Ribbentrop.

Entre 1988 et 1991, les trois pays s’émancipent peu à peu  de Moscou pour finalement rétablir leur souveraineté.