Alcoolisme et corruption: quelques mises en garde

Posted by on 2 mai 2013

L’alcoolisme et la corruption dans les pays baltes sont deux éléments qui pourraient éventuellement (cela reste quand même rare) laisser un goût amer aux visiteurs étrangers.

Même si les chefs d’états des trois pays baltes, ont fait ces dernières années de la lutte contre la corruption une priorité, le mal perdure et il peut arriver que des voyageurs étrangers se retrouvent dans une situation inconfortable.

L’ exemple de corruption le plus fréquent est suite à une effraction en voiture (mauvais stationnement  excès de vitesse)  relevé par un agent de police. Il n’est pas rare que l’agent négocie la non verbalisation en échange de quelques billets (en général entre la moitié de l’amende et la totalité ) qu’il mettra dans sa poche. L’avantage pour le contrevenant étant que le PV ne sera pas établi et qu’aucune menace officielle ne pèsera sur lui, comme un retrait de permis ou une convocation en justice. Pour l’agent des forces de l’ordre, c’est un Bakchich qui viendra mettre des œufs dans les épinards, tant les salaires des fonctionnaires sont peu élevés en comparaison avec les rémunérations des agents de l’état français par exemple.

D’ailleurs, à ce propos, il y a quelques années, un reportage commandé par une chaîne étrangère avait montré un agent de l’immigration lituanien basé sur l‘Isthme de Courlande qui laissait entrer des Russes de façon illégale, prétextant que son pauvre salaire et le manque d’effectif ne valait pas la peine de prendre des risques inutiles ni de jouer au chat et à la souris continuellement avec les immigrants illégaux.

Ce reportage avait entrainé un vent de colère de la part des autorités lituanienne, qui ont depuis fait de la lutte contre la corruption des fonctionnaires un de leurs chevaux de bataille.

Les voyageurs étrangers sont sans doute moins exposés que les expatriés à ce type de pratique, car ils sont plus rarement véhiculés.  Néanmoins il peut arriver qu’un voyageur tombe sur une patrouille à pieds qui fassent du zèle en prétextant une infraction mineure ou imaginaire pour gagner quelques billet. Mais généralement,  la non maitrise de la langue locale ou du russe est un frein et les agents corrompus ne souhaitent pas perdre leur temps, sauf s’ils sentent que le jeu en vaut la chandelle.

Donc, un bon conseil, si l’on vous arrête en voiture, parlez en anglais, et dites que vous ne comprenez pas la langue tout en restant très poli, ne montrez de signe ostensible de richesse, et vous devriez vous en tirer.

L’alcoolisme est un autre point noir caractéristique des pays de l’Est, qui peut parfois gêner le confort voire la sécurité des voyageurs. Dans la rue ou dans les transports en commun, il peut arriver que l’on se fasse importuner par des individus fortement alcoolisés dont certains traînent avec eux des odeurs nauséabondes.

L’alcoolisme est un fléau dans les pays baltes, dans certains quartiers populaires, et même dans les zones les plus touristiques, quand les forces de l’ordre relâchent leurs gardes.

La plupart des alcooliques sont inoffensifs et se contentent de boire, seuls ou en groupe autour d’un feu. Certains se rendent dès l’aurore dans une pharmacie pour acheter de l’alcool médical qu’ils coupent avec du soda,  c’est la solution la plus économique et efficace pour conserver leur état d’ébriété.

Mais certains peuvent se montrer envahissant pour ne pas dire menaçant, il faut donc prendre la poudre d’escampette sans hésiter et marcher à pas soutenue lorsque l’on croise ce type d’individus.

Le voyageur noctambule devra aussi faire attention dans certains quartiers populaires du centre des grandes villes, où les groupes de buveurs occasionnels peuvent se montrer impulsifs et violents, surtout si vous portez sur vous le fait que vous êtes étrangers.

Pour conclure, une attitude discrète polie, respectueuse, et prudente vous évitera le moindre écueil, mais il faut tout de même relativiser, les mauvaises rencontres sont quand même assez rares dans les pays baltes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>