Un an en Lituanie (5): l’été et le retour

Posted by on 21 novembre 2012

Dès le mois de juin, les touristes affluent en masse dans le centre de la capitale lituanienne. On voit notamment des groupes d’hommes venus du Royaume Unis, de l’Europe du Nord, d’Allemagne ou bien de France, déambuler dans les rues, et …les bars de la ville, souvent éméchés. En général il s’agit d’enterrements de vies de garçons (Stag parties en anglais), et le but pour eux est de se saouler en profitant de la bière et de la vodka pas chère, et de s’amuser de n’importe quelle manière qu’il soit: tour en avion de chasse Mig, Tir de roquette ou avec un tank, combat de catch avec des nymphes locales…

Malgré un léger sentiment d’invasion, dû à l’impression que certains visiteurs attirés par l’alcool pas cher, ne respectent pas totalement les pays et ses habitants, je dois dire que c’est appréciable de voir autant de gens dans les rues, et sur les terrasses des cafés.

En dehors de la ville, près des rivières ou des lacs, les restaurants font également le plein, avec au menu des Shashlikas (brochettes de viandes), des spécialités à base de graine de pavots, et bien sur de la bière. Malgré les trop nombreux et agressifs moustiques qui envahissent les environs  des eaux, ces barbecues au bord de l’eau sont un des grands plaisir de l’été, d’autant plus qu’ils peuvent durer jusqu’à plus d’heures, vu que les journées s’éternisent en été. En moyenne je dirais que le soleil disparaissait aux alentours de minuit en plein cœur de l’été.

Quand je pense qu’en hiver, lorsque mes cours se terminaient à 4 heures il faisait déjà nuit, en été même après des réunions tardives au Centre Culturel, après 20 heures, j’avais la sensation que la journée était loin d’être fini.

Au niveau voyage, je suis retourné à Minsk avant mon grand retour en France. J’ai un peu prolongé mon séjour et ne suis rentré  définitivement qu’en juillet, après un bref aller-retour vers la France pour profiter du vol de la fin de mon stage.

A propos du stage, ce fût une expérience professionnelle fort enrichissante qui m’aura permis de m’aguerrir au métier d’enseignant de langues, et qui m’aura donner envie de continuer à explorer les pays d’Europe de l’Est, et plus particulièrement la Russie, surtout après mon escapade de trois jours à Saint-Pétersbourg.

Je garde toujours quelques connaissances, des habitudes et mon compte bancaires à Vilnius, et j’espère un jour avoir l’occasion d’y retourner.

Viso garo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>