Témoignage: un an en Lituanie (1)

Posted by on 24 septembre 2012

Voici le témoignage de Pierre, qui a vécu près d’un an en Lituanie:

« Il y a quelques années, j’ai passé près d’une année en Lituanie à Vilnius, dans le cadre d’un stage d’enseignement auprès de l’université pédagogique de Vilnius. Étudiant en français langue étrangère (FLE), je devais valider mon master 1 par un stage long.  J’ai donc candidaté aux stages du MAEE (Ministère des affaires étrangères et européennes) qui offre chaque année des stages rémunérés en partenariat avec le CNOUS. Envoyé en Lituanie, j’ai d’abord été un peu déçu de cette affectation, moi qui espérait découvrir des contrées plus chaudes, plus exotiques, comme l’Amérique du Sud ou l’Asie.
Pourtant avec le recul, je dois dire que je ne regrette en aucun cas d’avoir découvert la Lituanie et les Pays Baltes, et c’est avec une certaine nostalgie que j’évoque mon année dans ce petit pays.

Centre de Vilnius

La rue Pilies

Le stage que j’ai effectué, qui comprenait un peu plus de 10 heures d’enseignement par semaine  m’a permis de travailler tout en ayant pas mal de temps libre que j’ai consacré principalement à la rédaction de mon mémoire, à l’apprentissage du lituanien et du russe, et aux voyages. J’ai notamment découvert les pays voisins que sont la Pologne, la Russie, la Biélorussie, et les deux autres pays baltes.

J’ai été logé au début dans un cité universitaire gratuitement, mais après quelques mois j’ai préféré emménager dans le centre de Vilnius en collocation afin d’être plus proche du Centre Culturel Français où je devais travailler deux fois par semaine, et surtout pour profiter davantage de la ville. Et puis ma chambre en cité U ne m’offrait pas tout le confort dont j’avais besoin et le bâtiment était assez vétuste. J’avouerais que les premiers week-ends dans ma petite chambre, sans internet, et à l’extérieur du centre ville, m’ont fait m’interroger sur la pertinence de mon séjour.

Pour information une chambre en collocation à deux pas de Pilies me coutait 130 euros par mois tout inclus. Mon stage était rémunéré 550 euros, il me resté environ  un peu plus de 400 euros pour vivre, ce qui était bien assez. Il m’arrivait aussi de donner des cours particuliers à la demande de certains étudiants, ce qui arrondissait les fins de mois.

Parmi les autres avantages de de stage, j’étais couvert au niveau de l’assurance maladie, et le billet d’avion était a la charge du ministère. J’ai également été bien aidé par les personnel de l’ambassade et avait pour interlocuteur principal, l’attaché de coopération linguistique.

Au-delà de cette expérience professionnelle, j’ai surtout apprécié la vie à Vilnius, une capitale à taille humaine et à l’architecture teintée d’influences multiples, enneigée et sombre en hiver et rayonnante et animée en été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>